Un bouillon de coquillage léger, avec une touche anisée amenée par le fenouil. Ça se mange sans faim.

Pour 4 personnes

- 1 kg de coques

- 1 carotte

- 1 bulbe de fenouil

- 1 branche de céleri

- 1 échalote

- 2 cébettes

- 2 cm de gingembre frais

- 10 cl de vin blanc

- 200 gr de vermicelles de soja

Faire tremper les coques dans de l'eau salée pendant 2 heures pour qu'elles rejettent le sable qui est à l'intérieur.

Mettre le vin blanc dans une casserole et porter à ébullition. Ajouter les coques et cuire jusqu'à ce que les coques soient ouvertes. Mettre les coques dans un saladier et filtrer le jus. 

Laver les légumes. Peler et émincer finement le gingembre. Peler et hacher l'échalote. Peler et couper la carotte en petits dés. Tailler le fenouil et le céleri en petits dés. Verser une cuillère à soupe d'huile d'olive dans une casserole. Faire revenir à feu doux pendant 3 mn échalote, gingembre et carotte. Mouiller avec le jus des coques et verser 30 cl d'eau. Cuire à petits bouillon 5 mn.

Ajouter le fenouil et le céleri et poursuivre la cuisson 10 mn. Pendant ce temps, retirer les coques de leurs coquilles.

Couper le feu, plonger les vermicelles dans le bouillon et couvrir 2 mn. Ajouter les coques pour les réchauffer. Servir bien chaud et parsemer de cébette couper en rondelles.

Bouillon de coques aux cheuveux d'ange