Avant, je n'aimais pas trop le cèleri, mais ça c'était avant...

Au temps des pyramides, les egyptiens en consommaient déjà, mais il est probable que ce soient les marins phéniciens qui aient fait connaitre ce produit tout autour de la méditerranée. La poutargue est une spécialité culinaire de plusieurs pays méditerranéen (Italie, France, pays du Maghreb, Espagne, Grèce). Il s'agit d'une poche d'œufs  de mulet (poisson aussi appelé muge) (nom latin, salée et séchée, recueillie quand les femelles sont pleines. La poutargue se consomme généralement en fines tranches ou râpée dans un plat de pâtes, sur des toasts beurrés ou avec de l'huile d'olive et du jus de citron.

Pour 4 personnes

- 8 branches de céleri

- 1 échalottes

- 1 pointe de piment d'Espelette

- 2 cuillères à soupe de jus de citron

- 1 poutargue

- huile d'olive

Enlever les feuilles et couper 3 cm de la base des céleris. Les laver et les essuyer. Les couper en tous petits dès. Eplucher et ciseler finement l'échalote.

Faire chauffer à feu modéré 3 cuillères à soupe d'huile d'olive dans une poêle. Faire revenir à feu doux l'échalote jusqu'à ce qu'elle soit translucide. Ajouter les dès de céleri, 2 cuillères à soupe d'eau, couvrir et cuire à feu doux 15 à 20 mn en remuant régulièrement. Arrêter la cuisson quand les dès de céleri sont tendre mais encore un peu croquant. Laisser refroidir à température ambiante.

Verser le jus de citron, saler, poivrer et bien mélanger. Au moment de servir parsemer de fine lamelles de poutargue.

Tartare de céleri à la poutargue